Category Archives: Blouses blanches

Belgique : 30% de refus de collaboration avec les traceurs humains

« Traceur Covid », un nouveau métier est né en Belgique
Le Télégramme, 21 mai 2020

En Belgique, les malades récemment testés positifs au coronavirus sont interrogés par téléphone pour retracer leurs contacts, et une nouvelle profession est née : « traceur Covid ».

Ce matin-là, ils sont une soixantaine assis devant un ordinateur portable, casque sur les oreilles, à s’être répartis les appels sur la plateforme bruxelloise de N-Allo, un des « call centers » partenaires de l’opération lancée par le gouvernement belge. Dans ce pays de 11,5 millions d’habitants où le virus a fait plus de 9 000 morts, le « traçage » est pris très au sérieux alors que les autorités n’ont autorisé qu’un déconfinement très progressif depuis quinze jours, par crainte d’un rebond de la pandémie.
Continue reading Belgique : 30% de refus de collaboration avec les traceurs humains

Polynésie : la Croix-Rouge fait son racket sur les amendes du confinement

En Polynésie, pas d’amende confinement si vous faites un don à la Croix Rouge
Capital/Tahiti-info, 20 mai 2020

Le procureur général près la cour d’appel de Papeete, Thomas Pison, ainsi que le président du Pays, Édouard Fritch, et le haut-commissaire, Dominique Sorain, ont tenu une conférence de presse lundi pour annoncer la mise en place d’une nouvelle politique pénale relative au non-respect des mesures de confinement et de couvre-feu. Ainsi, toute personne verbalisée pour ces raisons entre le 20 mars et le 27 avril sera exemptée de poursuites pénales si elles font un don de 5 000 Fcfp minimum à la Croix-Rouge.
Continue reading Polynésie : la Croix-Rouge fait son racket sur les amendes du confinement

Pas-de-Calais/Moselle/Nord : le virus policier porte bien son nom

Silences autour d’une gendarmerie du Pas-de-Calais foyer de contamination du Covid-19
La Voix du Nord, 19 mai 2020

Gare au Brigades Sanitaires ! (suite)

Un conseil des ministres extraordinaire s’est tenu samedi 2 mai pour définir plus précisément le projet de loi qui sera voté ces prochains jours. D’une part il prolonge l’état d’urgence sanitaire de deux mois supplémentaires, du 24 mai au 24 juillet, d’autre part il définit le fonctionnement des flics en blouses blanches des Brigades Sanitaires.
Continue reading Gare au Brigades Sanitaires ! (suite)

Gare aux Brigades Sanitaires !

L’une des annonces du Premier ministre le 28 avril passée un peu plus inaperçue que la création de zones rouges et vertes au niveau départemental ou que la fin des attestations sur moins de 100 km, concerne le lancement d’un immense dispositif de traçage humain et de flicage sanitaire de la population : « Dans chaque département, nous constituerons des brigades chargées de remonter la liste des cas contacts, de les appeler, de les inviter à se faire tester en leur indiquant à quel endroit ils doivent se rendre, puis à vérifier que ces tests ont bien eu lieu et que leurs résultats donnent bien lieu à l’application correcte de la doctrine nationale».
En complément de la fameuse appli pour smartphones en cours d’élaboration qui prétend enregistrer l’ensemble des personnes fréquentées ou croisées plus de x minutes et à moins d’un mètre sur les 15 derniers jours, voici donc quelques infos qui commencent à sortir sur les futurs 30 000 flics en blouse blanche des Brigades sanitaires chargées de remonter la trace de toutes les personnes-contacts des cas positifs afin de les mettre en quarantaine de précaution et de les tester à leur tour.
Continue reading Gare aux Brigades Sanitaires !

Mise en quarantaine : l’intervention des flics sanitaires à domicile

[Pour rappel, avec l’arrivée de la phase 2 comme appelée plus justement en Italie à la place de l’illusoire « déconfinement », un contrôle global supplémentaire de la population va suivre, notamment avec des applis smartphone et des bracelets électroniques, mais aussi avec des enquêtes sanitaires et sociales poussées basées sur des interrogatoires (en te demandant de balancer directement qui tu as bien pu fréquenter, ou en le déduisant par eux-mêmes si tu acceptes de leur parler). La question prioritaire pour l’État est en effet celle de la mise en quarantaine forcée de tous les cas testés positifs à l’écouvillon (dans le nez) ou au fibroscope (dans les bronches), mais aussi de traquer leurs contacts à l’envers pour les tester à leur tour et les rajouter ainsi aux mesures d’enfermement. Sans parler de la possible mesure « refus d’être testé = quarantaine forcée », par mesure de précaution d’État en introduisant la notion de « potentiellement contaminant », ou du croisement fichier médical/fichier policier à fin de contrôle (en Italie la violation de quarantaine c’est théoriquement jusqu’à 12 ans de prison, comme une tentative de meurtre). Lors de la longue conférence de presse du 19 avril, le Premier ministre a pour l’instant annoncé que la quarantaine se ferait soit à domicile (avec des conséquences sur les autres y vivant, les voisins etc.) soit dans des hôtels, comme ceux du déjà bien connu collabo de la machine à expulser Accor. Les mesures policières afférentes seront quant à elles évidemment précisées au dernier moment.
On trouvera ci-dessous un reportage tout frais sur les flics sanitaires bénévoles qui s’introduisent dès à présent à domicile pour faire pression dans le cadre d’un dispositif expérimental parisien.
Au-delà des laisses électroniques, le suivi de masse des cas positifs et des personnes contacts qu’ils ont pu toucher va ainsi nécessiter un immense déploiement humain de milliers de flics sanitaires improvisés et labellisés, avec de réels pouvoirs de coercition (plus ou moins explicites, comme les travailleurs sociaux actuels et leurs signalements sur les pauvres, pour donner un exemple). Des milliers de petits contrôleurs armés de leur bonne conscience qui seront certainement aussi puisés dans le vivier des vautours humanitaires déjà aguerris en matière de relais de l’État pour faire passer ses pilules amères, et qu’une grande partie de la mouvance pseudo-révolutionnaire refuse inlassablement d’identifier comme des ennemis à combattre (coucou Emmaüs, Croix-Rouge, Cimade etc. etc.).]

Coronavirus : avec les équipes mobiles chargées de casser les chaînes de contagion jusqu’au sein des familles

Le Monde, 23 avril 2020
Continue reading Mise en quarantaine : l’intervention des flics sanitaires à domicile

Italie/E-U/Tunisie : et maintenant les drones capteurs de température

Dans l’épicentre italien du COVID-19, des drones se dotent d’un capteur qui dérange
Pressecitron, 12 avril 2020

Treviolo est une petite commune de 11 000 habitants, située dans la banlieue de Bergame, en Italie. Malgré son apparence tranquille, elle s’est retrouvée en plein épicentre du foyer de l’épidémie de COVID-19, au cours des dernières semaines. La situation a déjà emporté plus de cinquante personnes, et malgré des indicateurs montrant que le virus a peut-être atteint son pic, le Maire de la commune a décidé de continuer à agir, et de manière forte.
Continue reading Italie/E-U/Tunisie : et maintenant les drones capteurs de température

Italie : application de déconfinement contrainte et bracelets électroniques

Traçage numérique: en Italie, la piste des bracelets électroniques pour les personnes âgées

BFM, 20 avril 2020

L’Italie planche sur une application de traçage numérique, pour permettre à ses citoyens d’évaluer s’ils ont, oui ou non, croisé un porteur du coronavirus. Elle ne pourra fonctionner dans le pays sans être massivement adoptée.
Continue reading Italie : application de déconfinement contrainte et bracelets électroniques

Italie : tests, traçages policiers et quarantaine forcée…

Coronavirus, c’est comme cela qu’on découvre les cas positifs qui violent la quarantaine. 650 personnes interceptées sur les routes
traduction de l’italien, La Repubblica, 17 avril 2020

L’Assurance Maladie publique (Asl, Azienda Sanitaria Locale) et la protection civile ont réalisé une carte d’Italie et une banque de données avec les noms de tous ceux qui ont l’obligation de s’isoler. Et elles l’ont mise à disposition pour les contrôles des forces de l’ordre.
Continue reading Italie : tests, traçages policiers et quarantaine forcée…

France : le déconfinement sent déjà la piquouse

«Probable» que le «déconfinement» en France ne se fasse pas «en une fois et pour tout le monde»
Libération, 1er avril 2020

Edouard Philippe a jugé mercredi «probable» que le déconfinement en France ne se fasse pas «en une fois, partout et pour tout le monde», en espérant pouvoir présenter une ébauche de stratégie «dans les jours, les semaines qui viennent».
Continue reading France : le déconfinement sent déjà la piquouse