La Spezia (Italie) : la technopolice perd une nouvelle antenne-relais

à partir du journal italien local cittadellaspezia, 7 avril 2020

Lundi 6 avril à l’aube dans le quartier Pianazze de la ville de La Spezia (Ligurie), une antenne de téléphonie mobile a été incendiée. Elle hébergeait les équipement GSM, UMTS et LTE, 2G, 3G et 4G des opérateurs Telecom e WindTre, avant d’être réduite en cendres. Le feu a également touché les équipements enfermés dans le bâtiment adjacent.

Si les journaux se sont jetés avec avidité sur les anti-5G enthousiasmés par cette attaque anonyme, afin d’en minimiser la portée ou d’en réduire le sens (auparavant les journaflics accusaient souvent les anarchistes, question de mode préfectorale), il existe évidemment un paquet d’autres raisons que des rumeurs complotistes pour vouloir s’en prendre à une antenne ordinaire comme celle-ci.

D’autant plus en cette période de pandémie technologique accélérée.